• Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire
  • Aujourd’hui, c’est la date anniversaire du blog et je suis d’humeur à écrire un article.

    >> Les années passent et je m’aperçois que j’ai eu un certain nombre de visite, près de 29000.

    >> C’est flatteur car j’ai réalisé ce blog dans l’unique but d’avoir mes mesures et calculs au même endroit (on perd vite les feuilles de papier). Je savais que cela allait être long.

    >> Ce qui est surprenant, c’est d’être en invisibilité totale sur la planète réseau social car je n’éprouve aucun intérêt pour la notoriété et d’avoir des followers(tout ce que je pourrais dire serait mal perçu, voir déformé) car tout le monde peut faire la même chose que moi. Juste avoir l’envie de créer quelque chose.

    >> Quand je parle parfois à des gens de confiance, la question qui revient automatiquement, c’est de me demander à quel moment mon projet sera terminé.

    >> Je réponds souvent avant la retraite, environ 10 ans, cela me paraît réaliste.

    >> Les gens me disent qu’ils n’auraient pas la patience d’attendre aussi longtemps. Je leur réponds que la passion n’est pas en fonction des années qui passent mais de la satisfaction du travail réalisé.

    >> C’est plus facile d’en acheter une en état de rouler, j’en conviens.

    >> Même si je ne termine pas ce projet, j’aurais eu la satisfaction d’essayer.

    >> Je retourne à mon projet, si je veux qu’il aboutisse.

     

    Today is the anniversary date of the blog and I'm in the mood to write an article.

    >> The years pass and I realize that I had a number of visits, nearly 29,000.

    >> It's flattering because I realized this blog for the sole purpose of having my measurements and calculations in the same place (we quickly lose the sheets of paper). I knew it was going to be long.

    >> What is surprising is to be in total invisibility on the planet social network because I do not have any interest for the notoriety and to have followers (all that I could say would be badly perceived, to see distorted ) because everyone can do the same thing as me. Just want to create something.

    >> When I talk to people of confidence sometimes, the question that comes up automatically is to ask when my project is finished.

    >> I often answer before retirement, about 10 years, it seems realistic.

    >> People tell me that they would not have the patience to wait so long. I answer them that the passion is not according to the passing years but of the satisfaction of the realized work.

    >> It's easier to buy one in good condition, I agree.

    >> Even if I do not finish this project, I would have had the satisfaction of trying.

    >> I go back to my project, if I want it to succeed.

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    votre commentaire
  • Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire
  • Allez une dernière pour la route, mince je suis à pied.

     

    Je termine mes commentaires et je retourne au chevet de ma belle mécanique qui est morte et que je dois ressusciter. J’espère que nos dirigeants actuels et les ceux qui leurs succèderont ne laisseront pas mourir notre beau pays, ensuite tenter, je dis bien tenter de le ramener à la vie. Ici, on parlera alors de miracle.

    Peut-être que rien ne changera car une minorité de privilégiés essaiera toujours de garder tous les avantages qu’ils se sont octroyés pendant des années.

    Surtout, on ne change pas une équipe qui gagne (surtout des privilèges).

     

    En France, pour un nouveau problème, une nouvelle taxe.

     

    Voilà tout est dit. Je retourne à mon puzzle.

     

    Go one last for the road, slim I'm walking.

    I finish my comments and I return to the bedside of my beautiful mechanics who died and I have to resuscitate. I hope that our current leaders and those who succeed them will not let our beautiful country die, then try, I say try to bring him back to life. Here, we will talk about a miracle.

    Maybe nothing will change because a minority of privileged people will always try to keep all the benefits they have granted themselves for years.

    Above all, we do not change a winning team (especially privileges).

     

    In France, for a new problem, a new tax.

     

     

    There, all is said. I go back to my puzzle.

     

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    votre commentaire